Le cycle végétatif de la vigne

Au printemps la vigne se réveille, on dit qu'elle pleure. 

La sève s'écoule par les plaies de taille.

Les bourgeons gonflent, s'ouvrent et laisse apparaître la bourre, c'est la période du débourrement.

L'extrémité verte de la jeune pousse des feuilles sera progressivement visible.

Les feuilles apparaîssent ensuite. D'abord en rosette puis elles se développent et s'étalent, on parle alors de la période de la feuillaison. On peut déjà voir les futures grappes.

Les grappes grandissent et se séparent. On voit apparaître les boutons floraux. Ces boutons se séparent à leurs tour les uns des autres.

En début d'été les fleurs apparaîssent (une fleur par bouton floral), c'est la floraison. 

Cela donne une première indication sur la future date de vendange (environ 100 jours après la fleur).

Les fleurs une fois fécondées, de petites baies vertes se forment, on appel cela la nouaison.

Les baies vont grossir jusqu'a former une grappe qui basculera en position verticale. Elles vont grossir jusqu'à ce qu'elles se touchent et que la grappe se referme.

Les baies changent progressivement de couleur, c'est la véraison. La grappe devient plus compacte et les sarments deviennent bruns c'est le début de l'aoûtement.

Les baies sont à présent mûres, on est à la fin de l'été et les vendanges sont prochent. Le raisin à gagné en sucre et les analyses permettent de définir la date de vendanges en fonction du taux de sucre et du degré d'acidité du fruit.

  Le temps des vendanges à sonné. La récolte du raisin va battre son plein durant une quinzaine de jours. Durant cette période les jus seront analysés quotidiennement afin de surveiller le début des fermentations.

Après les vendanges, en automne, les feuilles de la vignes vont progressivement tombées, la sève descend dans les racines et une nouvelle saison de taille va pouvoir démarrer. Le cycle végétatif de la vigne est bouclé.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.